Chers adhérents et amis de l’entreprise,

Si, au mois de janvier, l’année 2020 se présentait, sous les meilleurs auspices avec des perspectives économiques favorables pour les entreprises du territoire, malgré un léger ralentissement dû, non pas au dynamisme de nos entreprises, mais à la problématique récurrente de notre capacité à recruter des collaborateurs. La réforme des retraites était le fait marquant de cette nouvelle année et le MEDEF était sur le pont pour porter la voix des entreprises quant à son financement.

Qui aurait pu prédire que cette nouvelle année n’allait finalement pas se révéler au mois de janvier mais fin février avec la crise sanitaire à laquelle le monde est confronté ?

Ce coronavirus, meurtrier pour les plus fragiles de nos compatriotes, est d’ores et déjà dévastateur pour nos entreprises, de par les conséquences économiques qu’il engendre.

La mondialisation de l’économie montre ses limites et nous oblige à réfléchir à notre modèle et à notre interdépendance vis-à-vis du reste du monde. Après l’effet papillon, qui théorisait le fait qu’un battement d’aile au Brésil peut provoquer une tempête au Texas, il y aura dorénavant l’effet pangolin.

Malgré ces mauvaises nouvelles, je reste persuadé que notre envie d’entreprendre nous permettra de franchir ce cap et soyez assurés que le MEDEF 71 continuera d’agir pour le bien de nos entreprises.

Bon courage à tous pour cette année 2020

 

Laurent Letourneaux

Président

Les CLUBS

ADE